J’écoute une musique...
Elle est comme une rivière... elle me conduit 31 ans en arrière, chez mon grand- père, dans sa cuisine quand j’étais petite.
Ça sent bon !
C’était le dernier jour de mes cinq ans.
J’étais encore chez grand-père depuis déjà sept jours.

Toute seule.
Toute seule avec les jouets qu’il m’avait fabriqués.

Tout le temps avec mon camion rouge.
Papa et maman se sont encore disputés
Ils sont partis en vacances de discussion... sans moi !

C’est long 7 jours !
Grrr!!! dans mon ventre.
" Doucement Karouchka ! Ecoute, écoute bien..."
Pour me calmer, grand-père jouait aux histoires inventées...»

"Chaque jour, le petit Etr’ange à rendez-vous avec sa rose. Elle a poussé toute seule, sur une butte de terre au milieu d’un grand terrain vague. Chaque jour le petit Etr’ange vient l’arroser, la chouchouter, lui raconter ses histoires de la journée. Au fil du temps, la butte est devenue l’espace de ses trésors, sa cachette, le petit théâtre de ses secrets, la piste de cirque où se déploient toutes sortes de jeux pour les spectateurs visibles et invisibles."

Un spectacle presque sans parole pour une actrice…un personnage naïf et décalé, s’exprimant au moyen d’onomatopées et du son de sa voix, usant du langage du geste, du mouvement et de quelques objets.

Une jeune femme reçoit en héritage les enseignements de sa grand-mère préférée, Nina, aujourd’hui disparue. Résistante juive et prisonnière politique durant la deuxième guerre mondiale, Nina s’était donnée pour mission de libérer le monde des monstres. Trouver la force pour continuer à aimer, vivre et résister.

Entre documentaire et fiction, les mots, la musique, les dessins et la vidéo se croisent, se répondent, et nous interrogent.

"Cheveux Rouges" est un millefeuille aux couleurs de la transmission, du devoir de mémoire et de l’amour comme acte de libération de la vie.

Comment cette petite fille, de père inconnu et de mère courtisane, abandonnée au hasard de plusieurs existences, et se vouant à une vie monastique, est-elle emportée par un destin qui en fait la première star mondiale de la fin du 19 siècle? Non, ce n’est pas un mythe, c’était une femme...

 

Si Sarah...

 

Une valise...

La grande dame et son p’tit dame...

La comédienne et... le public.

 

En écriture

Performances, lectures, concerts...